Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 13:22

Festival Pylônes
samedi 17 janvier à 21:30
à la Maison internationale de Rennes
Jérôme Gontier et Laurent Marissal

Lecture d’un extrait de “Les légendes de Painterman” de Jérôme Gontier et réponse parallèle de painterman par webcam interposée 



 

"dispositif bête : je lis à ma table, lm à côté de moi dans la distance, devant sa cam, intervient à l'impromptu. il montre des textes à l'écran, des photos, des vidéos. il me voit, je le vois. nous me voyons le voir sur son écran d'ordinateur posé sur son bureau.


Littérature versus peinture. Jérôme Gontier lit ici ses Légendes de Painterman tandis que celui-ci peint là. Surface contre surfaces : pages dactylographiées, table, bureau, écran mural, voix on / out, son & images flous. Mais les deux y sont, à la fois. Preuve que quoi ? – Que pendant l’œuvre, le corps est exposé… Lequel ? Histoire de l’art, histoire de la littérature : histoire d’individus présents intégralement ici et là."

Jérôme Gontier



– A : Je ne te comprends plus tout à fait. Tu cherches ? Où donc, au sein de ce monde, qui passe maintenant pour réel, se trouvera un coin à toi, où se trouvera ton étoile ? Où donc sera ta place au soleil en sorte que, toi aussi, tu jouisses d’un excédent de bien-être, et que se justifie ton existence ? Puisse chacun n’en avoir cure que pour lui-même – voilà ce que tu sembles dire – et cesser une fois pour toutes de discourir de l’intérêt général, de se préoccuper du sort d’autrui et de la société !
– B : Mon ambition est bien plus grande, et je ne suis pas un chercheur. Ce que je veux, c’est me créer un soleil personnel.

F. Nietzsche, Le gai savoir.

(l'image montre ce qui était projeté aux spectateurs
durant la lecture de Jérôme Gontier)

Bête le dispositif est une esquive.
Je ne pouvais être là durant cette manifestation
à entendre parler de moi, du corps et de painterman
à moins d'en devenir une sorte de parasite.



 

 

nous remercions abiba pour cette heureuse initiative
et évidemment jérôme Gontier (son coeur à l'ouvrage - littéralement).
Jérôme Gontier à lire ici

 

les autres événements du festival ici

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 10:43

Pinxit, récit des actions clandestines 
au musée Gustave Moreau et à la cgt
 
 

Pinxit Laurent Marissal 1997-2003

éditions Incertain Sens, Rennes 2005,

220 photos et dessins... 220 pages d'actions clandestines...

 

Eté 1993, peintre, je suis employé comme agent de surveillance au musée Gustave Moreau.  D’avril 1997 à janvier 2002, je fais de cette aliénation la matière de ma pratique. J’utilise à des fins picturales le temps de travail vendu au ministère de la culture. À son insu, le musée rémunère une production dont il n’aura pas la jouissance. Ce rapt est systématisé. Hiver 1998, j’ouvre une section syndicale CGT, outil administratif, pour concrétiser mon projet pictural : modifier réellement les conditions, le temps et l’espace de travail. Décembre 2001, je prends congé du ministère de la culture et quitte la CGT. Printemps 2002, je lève un coin du voile...
 
 


Pour commander l'ouvrage
Incertain sens : http://www.uhb.fr/alc/grac/incertain-sens/fiche_Marissal_Pinxit.htm

 

 
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 12:43

Un espace d'exposition, une vitrine sans commerce pour les amis, les artistes, le complices.. Il n’y aura ni déclaration, ni manifeste. Aux flux des paroles et des discours
nous préférons le passage à l’acte...
Et ces actes ne sont ornés d’aucunes justifications.

Gérard Alalya, Oswaldo Gonzalès,
Sébastien Levassort, Laurent Marissal
.


 

Mars 2005. La librairie de bandes dessinées Super Héros sise au 175 rue Saint-Martin, doit modifier l’entrée de son magasin. Leur vitrine latérale est à l’abandon, il nous la prête jusqu’au travaux prévu pour l’été. Les atteremoiements administratifs repoussent chaque trimestre l’échéance (un problème épineux se pose, les documents administratifs sont floues quant à la propriété du sol sur lequel repose le mur mitoyen...).
 
Juin 2006, c'est au tour de Sébastien Levassort d'occuper la vitrine. C'est la dernière exposition. Pour finir le bal, il remplace la vitrine par des miroirs. Au milieu de l'été les miroirs sont brisés par un passant

Ont exposé à la vitrine : Jean-François Bergez, Pierre Courtin, Christophe Cuzin, Et n'est-ce*, Yves Dimen, Pierre Evariste Douaire, Yona Friedman, Oswaldo Gonzalès, Robert Janitz, Lefevre Jean Claude, Sébastien Levassort, Laurent Marissal, Laurent Prexl, Queyrel & Stauth, Hubert Renard.
 
En 2008 nous poursuivons, sur le mur d'en face
 au 180 de la rue saint martin
voir le nouveau site

catalogue de la galerie furtive et éphémère
superhérosvitrinelatérale
à télécharger
Partager cet article
Repost0

LAURENT MARISSAL PINXIT

récit des actions picturales

non visibles, non cachées.

PINXIT I (1997-2003)

PINXIT II (2004-2010)

PINXIT III (2011-2016)

PINXIT IV (2017-en cours)

 

éditions clandestines S.L.N.D.

 

mise en scène et coopérations

.

cont@ct & liens

facebook & instagram

.