Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2007 1 28 /05 /mai /2007 08:41
Presentation
du catalogue de la biennale de paris
Institut National d'Histoire de l'Art
Paris

Le précédent article annonçait une action durant la présentation du catalogue de la biennale de Paris à l'Institut National d'Histoire de l'art, mercredi dernier. Elle n'eut pas lieu. Comme la présentation qui n'était qu'une représentation. Je n'ai fait aucune action, et ne suis pas intervenue. Les conditions de cette présentation faisaient de toutes paroles une contribution renforçant la posture de commandeur des directeurs...

Il ya dans cette biennale beaucoup d'artistes et d'oeuvres qui méritent notre attention. Mais le verbiage introductif noie leur effet. Là comme ailleurs ce sont encore les commissaires/directeurs qui s'exposent. Stephen Wright : 'l'oeuvre fait écran à l'activité artistique'. Non, il faudrait écrire : L'oeuvre fait écran à l'activité artistique qui fait écran à l'appareillage théorique de Stephen Wright (Mais Stephen n'est ni Wilbur ni Orville Wright). Les oeuvres sont à leur service. Les directeurs veulent un art sans auteur, sans oeuvre, sans public. Soit, mais pas sans leur signature.
Tous les contributeurs deviennent alors leur ready-made.

Si l'on retire l'oeuvre, le public, l'artiste, il ne reste plus que la police (théorique).

Procuste/directeurs le catalogue devient leur lit .
Gageons qu'ils trouveront leur thésée.


biennale-de-paris.jpg
Stephen Wright (directeur éditoriale de Biennale de Paris)
et Alexandre Gurita (directeur de la Biennale de Paris)






Partager cet article
Repost0
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 17:34
< précédente suivante >

Action picturale.

sol à Sol, 15 novembre 2005

Déplacer les tapis de sol de la galerie devant le wall drawing de Lewitt.
Galerie 
Yvon Lambert
 

 

Laurent Marissal, sol à Sol, 2005. 6'12" 

Bande son : Theleonius Monk

 

retrouver l'intégrale des actions black studies

in : Pinxit (2005-2010), Où va la peinture.

 

 

ces extraits vidéo sont des ébauches.

Le blog est pensé comme un espace

de distanciation nécessaire au travail.

 

 
   

Partager cet article
Repost0
4 février 2007 7 04 /02 /février /2007 12:15
Painterman action
complice : Sébastien Levassrt

Pour son catalogue anniversaire, le cneai me commandera,

une douzaine de pages retrospective du panneau syndicalpictural (voir ici)

tenu pendant 3 ans au centre national de l'estampe et de l'art imprimé,

Le cneai me les paiera, et Ô bonheur les proscrira finalement de l'ouvrage.

(quelle plus grande joie que d'être payer, pour rien...)

C'est l'occcasion d'une action lors du vernissage du catalogue

Je ne m'étenderai pas sur les raisons officielles données par l'imprimatur boulangère du Cneai. Des 14 pages exclues [visible ici] mes soupçons portent sur quelques documents :

l'extrait de Cartel hors série n°2,
pied de nez à la non-non directrice du cneai,
Sylvie Boulanger ? (!)




 
les comptes de la galerie
Rachlin Lemarié ?
le dessin/réponse à la publication par
les graphistes m&m dans un magazine (Frog) de la liste de noms  des pétitionnaires des salariés de l'ENSAD refusant l'obligation d'utiliser pour la rédaction de leurs
documents
, la police (!) de caractère
qu'ils ont dessiné pour l'école ?


Ou, plus simplement, mais la proscription n'en est pas moins efficace et signifiante,
peu importe le contenu... je n'ai pas la carte, ni le tampon, ni la chanson...(ouf et merci !).


Pour l'inauguration du catalogue,
avec Sébastien Levassort nous tentons
un détournement de vernissage...

 

 Sébastien Levassort, i have a drink, 2007. impression sur tee-shirt

 

I HAVE A DRINK. "il a fallut choisir vite, nous étions à Zurich, on avait dépensé déjà 40 000 euros de droit d'auteurs, le budget est explosé, on a donc fait des coupes, t'es pas le seul. Non, non ce n'est pas le contenu. Bah non, on a viré les cahiers couleurs, blblalblablala..." m'explique Sylvie Boulanger, directrice du Cneai... J'ai une flûte à la main, je l'ai montrée ostensiblement toute la soirée, en distribuant les invitations à boycotter ce vernissage pour venir voir les pages proscrites du catalogue. beaucoup d'invités me demandent pourquoi j'ai une flûte à la main, Sylvie...non.

Durant l'action, Sébastien filme. Nous portons tous deux, la pièce qu'il a réalisé pour l'occasion. Un tee-shirt imprimé sur le torse : "i have a drink". Dès l'entrée nous trouvons Christophe Cuzin au comptoir rencontre qui nous place sous de bons augures. Les réactions sont souvent amicales. On me promet de venir. Un inconnu souhaitant rester anonyme "ne cautionne pas" mon action, refuse le papillon. J'explique à tous, ce n'est pas vraiment une censure, même si dans les faits...j e reste un proscrit, peintre clandestin... mon nom n'a pas (encore) un pouvoir suffisement auratique. Il n'y a aucun gain symbolique à m'inviter ou m'exclure... aucun intérêt pour ce catalogue name dropping qui marche comme le CV de la Boulanger, lit de procuste pour tous les artistes...

finalement en être rejeté est plutôt rassurant...

 

 

I HAD A DRINK. Nous marchons avenue du Président Wilson. Sébastien me rend la caméra, plus de batterie. Je lis la phrase qui s'étale dans le dos de Sébastien : 'I had a drink'. Les 100 papillons ont été distribués, 100 appels au boycott. Nous arrivons à l'entrée du Palais de Tokyo, nous nous retournons. Il n' y a personne...

 Sébastien Levassort, i had a drink, 2007. impression sur tee-shirt

 
 Au restaurant du palais, nous retrouvons, les Lefèvre, Cristelle, et Melle Z.
Laurent , jKj à Cherbourg, Robert à New York, Et n'est-ce occupé, Bruno à la montagne, Jérôme à Rennes... Au palais de Tokyo nous nous retrouvons au milieu d'un cercle étroit, Lefevre Jean Claude et Danielle, Christelle et Sébastien Levassort, Melle Z. J'expose les pages sur une chaise. Nous mangeons tranquillement, sans être dérangés... Ce fut l'occasion, d'une action joyeuse avec Sébastien, puis d'un joyeux repas. Le dessert était succulent.
I HAD A DRINK.
 
voir aussi les panneaux syndicaux proscrits

 

 

Partager cet article
Repost0

LAURENT MARISSAL PINXIT

récit des actions picturales

non visibles, non cachées.

PINXIT I (1997-2003)

PINXIT II (2004-2010)

PINXIT III (2011-2016)

PINXIT IV (2017-en cours)

.

BRECHT & BRECHT

 

éditions clandestines S.L.N.D.

 

mise en scène et coopérations

.

cont@ct & liens

facebook & instagram

.