Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 06:18

Jeudi 23 novembre ne manquez pas Jean Charle Agboton Jumeau

à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris,

il parlera de la transe. Au risque d'en dévoiler un peu trop,

mais il m'est impossible de résister au plaisir

de vous citer un extrait des propos à venir de jKj :

"la banlieue, c'est le liban sans les yeux". 

Appel à tous les lecteurs : transmettez cette phrase

à tous les politiques de votre entourage.

C'est un outil, une arme, qui vient de Londres !


 

 

Partager cet article
Repost0
21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 08:44
 

 Accrochage à la galerie-super-héros-vitrinelatérale, avec LJC, nous jouons, pour Sébastien Levassort, les assistants de luxe. C'est la dernière expositon de la galerie, après nous démanagerons. L'intervention de Sébastien intitulé "mon poème...en parle", en prémédite fort justement le devenir : une image.

Je passe ensuite dans quelques galeries pour déposer des cartons des évenements à venir, en pile visible pour l'expo de Sébastien, insérés dans quelques revues et magazines pour mon intervention de samedi à la librairie... Notamment dans le catalogue "chauffe Marcel".

Son poème en parle. La soirée fut belle, quelques amis et bagnards, artistes et apprentis étaient là. C'était le dernier vernissage avant le déménagement vers une destination encore mysterieuse. Le libraire récupère sa vitrine à la rentrée. La soirée fut belle, aucun générique de fin n'entacha la joie partagé. Sébastien était à l'honneur. Il avait peu avant  inscit sur  ses miroirs  "mon poème en parle"...

 

Sur le chemin du retour des sensations contradictoires me suggérent de peindre la rue, d'en aligner les poubelles, colorer les réverbères, cela sur trois  pas, puis surgit un desoeuvrement profond, un sentiment de solitude, de vacuité, cela sur deux pas. Je marche ainsi à contretemps jusqu'à la gare... c'est sûrement cela, ce contretemps, peindre.

Ce contretemps est tel que je me trompe de train, j'arrive à la gare de verneuil l'étang, soit à quarante km de chez moi, aucun train pour paris, ni taxi... Z, libératrice, vient me chercher, nous rentrons à deux heures du matin...du contretemps au retard, ou...comment devenir le sujet et l'objet de sa propre action picturale ?

 
 Quelques semaines plus tard... C'est fini. A coup de marteau. La vitrine miroitante installée par Sébastien Levassort est tombée. Un passant  en rage face à son reflet, a achevé l'oeuvre. Nous devions filmer au mois de novembre la destruction de la galerie superhéros. L'exposition finit dans les cartons.

catalogue de la galerie
furtive et éphémère
superhérosvitrinelatérale

Voir le nouvel espace pictural :
le mur saint martin

Voir l'article de Pierre Evariste Douaire : galerie superhéros


 



 
Pour voir la série d'exposition organisée à la galerie superhérosvitrinelatérale : http://painterman.over-blog.com/categorie-477015.html ou http://www.alombredelatoureiffel.com
Partager cet article
Repost0
7 juin 2006 3 07 /06 /juin /2006 10:36
Il y a eut vendredi, un vernissage. Pierre Evariste Douaire présente à la galeriesuperhérosvitrinelatérale : "à l'ombre des jeunes filles en fleurs", une installation composée de tubes de cuivres formant noeud, labyrinthe, finissant par un robinet, simulant un goutte à goutte sur un pot de fleur posé au pied de la vitrine. Ce matin je trouve une plante dans les poubelles. Je remplace le pot de fleur disparu. Le souvenir d'un tableau de Picasso, contemplé avec Z, m'envahit alors.  A l'ombre d'une belle plante...


catalogue de la galerie
furtive et éphémère
superhérosvitrinelatérale

Voir le nouvel espace pictural :
le mur saint martin


Partager cet article
Repost0

LAURENT MARISSAL PINXIT

récit des actions picturales

non visibles, non cachées.

PINXIT I (1997-2003)

PINXIT II (2004-2010)

PINXIT III (2011-2016)

PINXIT IV (2017-en cours)

.

BRECHT & BRECHT

 

éditions clandestines S.L.N.D.

 

mise en scène et coopérations

.

cont@ct & liens

facebook & instagram

.