Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 11:29

 

"Contemplant la "tour  de la troisième internationale", Trotski qui avait l'esprit acéré

et parfois carrément sarcastique, voulu savoir pourquoi l'objet en question

devais toujours tourner sur lui-même tout en restant sur place..."
Georg Grosz,
Un petit oui et un grand non, 1946

   

Ronde infinie des obstinés
printemps 2009, place de l'hôtel de ville, Paris

Marche permanente des enseignants et de personnels

de l'université Paris-VIII Saint-Denis,

pour protester contre  contre la loi LRU.

 

 

 

Vladimir Tatline,
Modèle du Monument
pour la Troisième Internationale,

1919-1920. Musées nationaux russes, Saint-Pétersbourg.
(sculpture  tournant sur un axe.)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Painterman painterman - dans Notes
commenter cet article
24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 13:06

Tu as écrit un jour qu'un collectionneur sympathique

serait celui qui te payerait à ne rien faire.
Frédéric Brouglé à  Claude Rutault

 

En d'autres termes, dans le repos ou dans l'art se cache un type particulier de paresse.

Cet état particulier conduit à la réalisation de la pleine inactivité physique,

en transférant toute activité physique dans la sphère de l'esprit. [...]

Alors il n'y aura plus qu'une seule humanité [...]

sans chefs, sans souverains et sans faiseurs de perfection ; tout cela sera en elle ;

de la sorte, elle s?affranchira du travail, atteindra la paix [...] et entrera dans l'image de la divinité.

Ainsi se justifie la légende de Dieu comme perfection de la Paresse. [...]

C'est pourquoi, avec ce petit écrit, je veux réduire à néant la calomnie

et faire de la paresse non la mère de tous les vices, mais la mère de la perfection.

15 février 1921, Vitebsk.
Malevitch

 

 

O paresse, prends pitié de notre longue misère !

O paresse, mère des arts et des nobles vertus,

sois le baume des angoisses humaines.
Lafargue

Repost 0
Painterman painterman - dans Notes
commenter cet article
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 09:37
 

ces extraits vidéo sont des ébauches.

Le blog est pensé comme un espace

de distanciation nécessaire au travail.

 

Pierre-françois Lacenaire, Mémoires.

Lu clandestinement au musée Gustave Moreau,

durant mon temps de travail, le 25 janvier 1998,

 

 

"Des pensées prodigieuses me montèrent au cerveau; je vis d’un côté une société de riches, s’endormant dans leurs jouissances et calfeutrant leur âme contre la pitié; d’autre part, une société de misérables qui demandaient le nécessaire à des gens qui regorgeaient de superflu. Je m’identifiais avec cette dernière société, je pris fait et cause pour elle, je devins elle;(...). Je me suis dit : c’est dans ses fondements, c’est à dire dans sa morale, qu’il faut frapper l’édifice social."

 

 

"Vous matérialisez l’animal, et moi, je vous matérialise."

 

 

"Croyez-vous donc que c’était l’appât de l’or que je devais trouver chez Chardon qui m’avait poussé ? Oh non ! c’était une sanglante justification de ma vie, une sanglante protestation contre cette société qui m’avait repoussé, voilà quel était mon but, mon espoir."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Painterman painterman - dans Notes
commenter cet article

LAURENT MARISSAL PINXIT

Laurent Marissal, réalise

des actions picturales non visibles,

non cachées. (lire la suite)

Contact @ & Liens

.

.

éditions clandestines S.L.N.D.

Les éditions clandestines S.L.N.D. (sans lieu ni date) publient les ouvrages peints au bleu comme au vert par painterman et ses complices. Visitez l'e-shop échoppe.

  • NADA
  • Fascicule au bleu
  • PINXIT III in progress
  • Tracts