Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2007 7 04 /02 /février /2007 12:15
Painterman action
complice : Sébastien Levassrt

Pour son catalogue anniversaire, le cneai me commandera,

une douzaine de pages retrospective du panneau syndicalpictural (voir ici)

tenu pendant 3 ans au centre national de l'estampe et de l'art imprimé,

Le cneai me les paiera, et Ô bonheur les proscrira finalement de l'ouvrage.

(quelle plus grande joie que d'être payer, pour rien...)

C'est l'occcasion d'une action lors du vernissage du catalogue

Je ne m'étenderai pas sur les raisons officielles données par l'imprimatur boulangère du Cneai. Des 14 pages exclues [visible ici] mes soupçons portent sur quelques documents :

l'extrait de Cartel hors série n°2,
pied de nez à la non-non directrice du cneai,
Sylvie Boulanger ? (!)




 
les comptes de la galerie
Rachlin Lemarié ?
le dessin/réponse à la publication par
les graphistes m&m dans un magazine (Frog) de la liste de noms  des pétitionnaires des salariés de l'ENSAD refusant l'obligation d'utiliser pour la rédaction de leurs
documents
, la police (!) de caractère
qu'ils ont dessiné pour l'école ?


Ou, plus simplement, mais la proscription n'en est pas moins efficace et signifiante,
peu importe le contenu... je n'ai pas la carte, ni le tampon, ni la chanson...(ouf et merci !).


Pour l'inauguration du catalogue,
avec Sébastien Levassort nous tentons
un détournement de vernissage...

 

 Sébastien Levassort, i have a drink, 2007. impression sur tee-shirt

 

I HAVE A DRINK. "il a fallut choisir vite, nous étions à Zurich, on avait dépensé déjà 40 000 euros de droit d'auteurs, le budget est explosé, on a donc fait des coupes, t'es pas le seul. Non, non ce n'est pas le contenu. Bah non, on a viré les cahiers couleurs, blblalblablala..." m'explique Sylvie Boulanger, directrice du Cneai... J'ai une flûte à la main, je l'ai montrée ostensiblement toute la soirée, en distribuant les invitations à boycotter ce vernissage pour venir voir les pages proscrites du catalogue. beaucoup d'invités me demandent pourquoi j'ai une flûte à la main, Sylvie...non.

Durant l'action, Sébastien filme. Nous portons tous deux, la pièce qu'il a réalisé pour l'occasion. Un tee-shirt imprimé sur le torse : "i have a drink". Dès l'entrée nous trouvons Christophe Cuzin au comptoir rencontre qui nous place sous de bons augures. Les réactions sont souvent amicales. On me promet de venir. Un inconnu souhaitant rester anonyme "ne cautionne pas" mon action, refuse le papillon. J'explique à tous, ce n'est pas vraiment une censure, même si dans les faits...j e reste un proscrit, peintre clandestin... mon nom n'a pas (encore) un pouvoir suffisement auratique. Il n'y a aucun gain symbolique à m'inviter ou m'exclure... aucun intérêt pour ce catalogue name dropping qui marche comme le CV de la Boulanger, lit de procuste pour tous les artistes...

finalement en être rejeté est plutôt rassurant...

 

 

I HAD A DRINK. Nous marchons avenue du Président Wilson. Sébastien me rend la caméra, plus de batterie. Je lis la phrase qui s'étale dans le dos de Sébastien : 'I had a drink'. Les 100 papillons ont été distribués, 100 appels au boycott. Nous arrivons à l'entrée du Palais de Tokyo, nous nous retournons. Il n' y a personne...

 Sébastien Levassort, i had a drink, 2007. impression sur tee-shirt

 
 Au restaurant du palais, nous retrouvons, les Lefèvre, Cristelle, et Melle Z.
Laurent , jKj à Cherbourg, Robert à New York, Et n'est-ce occupé, Bruno à la montagne, Jérôme à Rennes... Au palais de Tokyo nous nous retrouvons au milieu d'un cercle étroit, Lefevre Jean Claude et Danielle, Christelle et Sébastien Levassort, Melle Z. J'expose les pages sur une chaise. Nous mangeons tranquillement, sans être dérangés... Ce fut l'occasion, d'une action joyeuse avec Sébastien, puis d'un joyeux repas. Le dessert était succulent.
I HAD A DRINK.
 
voir aussi les panneaux syndicaux proscrits

 

 

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 15:02
 
Nous avons obtenu : un panneau syndical !
Extrait du compte rendu de la réunion
avec la directrice du musée, le 13. 01. 1998
Dès son installation au musée Gustave Moreau en février 1998, le panneau syndicalpictural  est pensé comme un médium, couleur supplémentaire à ma palette d’actions syndicalespicturales. Le protocole est déjà posé :
le propriétaire /dépositaire collectionne/possède le panneau, mais je suis le seul à en avoir la clef. Je peux à tout moment en changer l'affichage. Et ne m'en prive pas.


Octobre 2002, je suis invité par Pascal Yonet à participer à l’exposition Boudoirs, salons et anti-chambres. Je propose d’installer un panneau syndicalpictural pour y installer régulièrement des documents. Le panneau doit rester après l’exposition. Pascal est enthousiaste. Le premier affichage expose l’ensemble des publications clandestines. Chevaux de Troie, éphémères ou à demeure, d’autres panneaux sont installés à Bagnolet, Paris, Dijon, Conflans-sainte-Honorine…
panneau syndicalpictural musée gustave moreau, Paris, 1998-2003
 
panneau syndicalpictural cneai Chatou, oct. 2002 - sept. 2003
panneau syndicalpictural cneai Chatou, automne 2003
Au Cneai, un dimanche d'automne, claude rutault actualise la définition/méthode 184 sous la forme d’un tournoi de jeu de dames à l’occasion des journées du patrimoine. le gagnant remporte l’œuvre. ans le panneau sont affichés quelques documents clin d'oeil. Durant l'exposition suivante (Peneloppe) je me contente d'envoyer une carte postale durant mes vacances sur l'île de Ré, d'île en île...
 
panneau syndicalpictural galerie Rachlin Lemarié Paris, juillet 2003  &  cneai Chatou, laurent marissal, printemps 2004, collection jcaj.
Juillet 2003. Galerie Rachlin lemarié. La revue Musica falsa consacre son numéro 18 à un dossier Médias et médiations et fait intervenir des artistes sur le thème de la visitation. (Nathalie Quintane, Pierre Besson, Emmanuel Giraud, Lena Golovina, Hubert Renard, Valery Grancher, Elie Kongs, Laurent Marissal, Isabelle Levenez...) Pour lancer le numéro, la revue s’expose dans une galerie parisienne, l’ex-galerie Beaubourg… J'expose dans le panneau présenter dans la galerie... les comptes de la galerie... provoquant un léger scandale (les raisons de l'action bientôt publiées).
Printemps 2004. Antigone (exposiiton M/M), Chatou une douce critique de l'équipe de graphiste qui joue de dénégation dénégation (non, nous ne sommes pas artistes...), un schema distinguant l'art et la pub accompagne les propos d'M/M.
Est-il necessaire d'expliquer le rapprochement de ces deux expositions ?

Un observateur anglais [...] remarquerait que "le pouvoir de l'argent sur l'art n'a jamais été aussi grand qu'aujourd'hui " et que [...]  "c'étaient les banquiers et les spéculateurs [...] qui peignaient les tableaux du salon, puisque ceux-ci étaient conçus en fonction de leurs goûts personnels, et que leurs goûts étaient bien connus.” Francis Haskell,  La norme et le caprice ,  Paris, 1986.

 
panneau syndicalpictural cneai Chatou & Galerie Interface Dijon,
été 2005, collection Levassort.
L’appel de la mariée, 11 juin - 23 juillet 2005. Pour cette exposition collective, Interface a choisi d’inviter 9 artistes ayant des approches plastiques distinctes mais qui d’une manière ou d’une autre, convoquent l’esprit duchampien : Gérard Collin-Thiébaut, Jérôme Conscience, Jean Dupuy, Jean-François Guillon, Yvan Le Bozec, Lefevre Jean Claude, Létaris, Laurent Marissal, Serge Stéphan. Je suis honoré de participer à exposition, je propose un telescopage Elvis-Nietzsche, et quelques documents issu de Pinxit. Je reprends le panneau à Chatou, puis à Conflans Sainte Honorine chez S.L.
 
panneau syndicalpictural cneai Chatou, automne  2005
Pour les dernieres interventions, je n'affiche plus que des annonces d'expositions à la galerie superhéros. Le jeu n'a plus d'intérêt, la direction du Cneai a placé un présentoir masquant le panneau.
panneau syndicalpictural cneai Chatou, hiver 2006

En mars 2006 pour une nouvelle exposition, l'entrée doit être immaculée, vierge, neutre, on me demande de retirer le panneau, je refuse par principe. Le panneau est rangé dans la cave.
 
voir aussi painterman au baron



 
 

 
 
 
 
 
 
 
 

 




 

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 05:28
Il suffit de peu de chose,
de quelques baillements libérateurs,
pour rompre le discours et marquer la distance...


Partager cet article

Repost0

LAURENT MARISSAL PINXIT

Laurent Marissal, réalise

des actions picturales non visibles,

non cachées. (lire la suite)

Contact @ & Liens

.

.

éditions clandestines S.L.N.D.

Les éditions clandestines S.L.N.D. (sans lieu ni date) publient les ouvrages peints au bleu comme au vert par painterman et ses complices. Visitez l'e-shop échoppe.

  • NADA
  • Fascicule au bleu
  • PINXIT III in progress
  • Tracts

 

mise en scène et coopérations