Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2006 7 25 /06 /juin /2006 10:41
Samedi 24 juin 2006, 16h30
Laurent Marissal signe “ pinxit Laurent Marissal 1997-2003
à la librairie allemande Marissal Bücher.
42, rue Rambuteau 75003 Paris

La librairie (homonyme) marissal buecher est dans l’ombre du centre Pompidou, à quelques marches de l’atelier Brancusi, et  à un battement d’aile de la galeriesuperhérosvitrinelatérale

Monsieur Roderer, dis-je, Monsieur Roderer ?
Mais moi aussi je m'appelle Roderer ! (...)
J'aime mieux la peinture que le monde entier ;
il n'y a rien sur la terre qui puisse me captiver
plus profondément que la peinture.
Extrait de Ludépeint
par Laurent Marissal
d'après Descendances d'Adalbert Stitfer

 Du musée à la librairie, du chassis au livre... l'étalage à la librairie (homonyme) marissal buecher de pinxit laurent marissal 1997-2003, eut lieu. Les amis sont au rendez-vous. Mes parents, ali, magalie et Z  m'étonnent de leur apparition. Bien. Aucun des visiteurs ne me sont inconnus... Lydie Gordey résume bien la situation : finalement,  tu es le mot que tu utilises toujours : clandestin. il faudra pourtant pour que cette clandestinité soit féconde, qu'elle soit un jour dénoncée.

C'est donc à mes proches que j'offre et vends même, ma signature. Faux et usage de faux, je ne signe jamais de mon nom, mais au hasard parmis 5 protagonistes de l'épopée(la conservatrice, 2 secrétaire de la cgt, un collègue, et jkj), dont j'imite la signature. Qui moi et quel moi ? (Saint Augustin).

Outre l'homonymie, (mon nom à l'enseigne) je me retrouve au milieu de mes lectures phares, Kafka, Nietzsche, les dadas, Marx...La libraire, Mme Kringel, m'offre même un coin de table pour y placer quelques unes de ces lectures clandestines et allemandes. Un Mortimer de papier conseille : "Faites comme Laurent Marissal au musé Gustave Moreau, lisez  ces livres clandestinement dans le cadre de votre travail !!!" .

Malgré le peu de monde, Il est tout de même des actions nécessaire pour leur beauté ou comme ici leur ironie....

 

 

Chers amis pour terminer j'ai une idée
Je vous propose de
Passer une bonne journée sans moi
À boire à chanter à dormir et à rire
Puis pour me faire plaisir d'appeler cela

une performance d'avant garde
De Ben

Ben, newletters, 24 juin 2006



idem, ibidem...soit :

Chers amis pour terminer j'ai une idée
Je vous propose de
Passer une bonne journée sans moi

À boire à chanter à dormir et à rire

Puis pour me faire plaisir d'appeler cela

une performance d'avant garde
De painterman

painterman, 25 juin 2006

 

 

télécharger  pinxit version pdf  (35 mo)

 




Partager cet article
Repost0
21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 08:44
 

 Accrochage à la galerie-super-héros-vitrinelatérale, avec LJC, nous jouons, pour Sébastien Levassort, les assistants de luxe. C'est la dernière expositon de la galerie, après nous démanagerons. L'intervention de Sébastien intitulé "mon poème...en parle", en prémédite fort justement le devenir : une image.

Je passe ensuite dans quelques galeries pour déposer des cartons des évenements à venir, en pile visible pour l'expo de Sébastien, insérés dans quelques revues et magazines pour mon intervention de samedi à la librairie... Notamment dans le catalogue "chauffe Marcel".

Son poème en parle. La soirée fut belle, quelques amis et bagnards, artistes et apprentis étaient là. C'était le dernier vernissage avant le déménagement vers une destination encore mysterieuse. Le libraire récupère sa vitrine à la rentrée. La soirée fut belle, aucun générique de fin n'entacha la joie partagé. Sébastien était à l'honneur. Il avait peu avant  inscit sur  ses miroirs  "mon poème en parle"...

 

Sur le chemin du retour des sensations contradictoires me suggérent de peindre la rue, d'en aligner les poubelles, colorer les réverbères, cela sur trois  pas, puis surgit un desoeuvrement profond, un sentiment de solitude, de vacuité, cela sur deux pas. Je marche ainsi à contretemps jusqu'à la gare... c'est sûrement cela, ce contretemps, peindre.

Ce contretemps est tel que je me trompe de train, j'arrive à la gare de verneuil l'étang, soit à quarante km de chez moi, aucun train pour paris, ni taxi... Z, libératrice, vient me chercher, nous rentrons à deux heures du matin...du contretemps au retard, ou...comment devenir le sujet et l'objet de sa propre action picturale ?

 
 Quelques semaines plus tard... C'est fini. A coup de marteau. La vitrine miroitante installée par Sébastien Levassort est tombée. Un passant  en rage face à son reflet, a achevé l'oeuvre. Nous devions filmer au mois de novembre la destruction de la galerie superhéros. L'exposition finit dans les cartons.

catalogue de la galerie
furtive et éphémère
superhérosvitrinelatérale

Voir le nouvel espace pictural :
le mur saint martin

Voir l'article de Pierre Evariste Douaire : galerie superhéros


 



 
Pour voir la série d'exposition organisée à la galerie superhérosvitrinelatérale : http://painterman.over-blog.com/categorie-477015.html ou http://www.alombredelatoureiffel.com
Partager cet article
Repost0
17 juin 2006 6 17 /06 /juin /2006 14:16

  version pdf  (35 mo)


Pinxit Laurent Marissal 1997-2003
éditions Incertain Sens, Rennes 2006
,

220 photos et dessins... 220 pages d'actions clandestines...


Eté 1993, peintre, je suis employé comme gardien au musée Gustave Moreau. 

D’avril 1997 à janvier 2002, je fais de cette aliénation la matière de ma pratique.

J’utilise à des fins picturales le temps de travail vendu au ministère de la culture.

À son insu, le musée rémunère une production dont il n’aura pas la jouissance.

Ce rapt est systématisé.

Hiver 1998, j’ouvre une section syndicale CGT, pour concrétiser mon projet pictural :

modifier réellement les conditions, le temps et l’espace de travail.

Décembre 2001, je prends congé du ministère de la culture et quitte la CGT.

Printemps 2002, je lève un coin du voile..

Eté 2006, "pinxit lm 1997-2003" parait aux éditions incertain sens.

commander le livre ici

télécharger l'ouvrage en intégralité version pdf  (35 mo)

 

  paint.jpg

 

manif.jpg

 


























Où trouver Pinxit ?


Librairie Allemande Marissal Bücher

42, rue Rambuteau 75003

Paris lundi / samedi 10h30 à 19h30

e-mail : librairie@marissal.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Florence Loewy  

books by artists

9 rue de Thorigny 75003 Paris

mardi / samedi 14 à 19h  

e-mail :  info@florenceloewy.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Librairie Yvon Lambert

108 rue Vieille du Temple 75003 Paris

e-mail  librairie@yvon-lambert.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ou bien, sur commande directement auprès de l'éditeur :

Editions Incertain Sens - Nantiveul  35510 Cesson-Sévigné


 

 

 220 photos etPinxit laurent  dessins....220 pages d'action clandestines

Partager cet article
Repost0

LAURENT MARISSAL PINXIT

Laurent Marissal :

actions picturales

non visibles,

non cachées.

(détails)

.

cont@ct & liens

facebook & instagram

.

éditions clandestines S.L.N.D.

Les éditions clandestines S.L.N.D. (sans lieu ni date) publient les ouvrages peints au bleu comme au vert par painterman et ses complices. Visitez l'e-shop échoppe.

  • NADA
  • Fascicule au bleu
  • PINXIT III in progress
  • Tracts

 

mise en scène et coopérations