Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2018 4 24 /05 /mai /2018 13:33

Je ne suis ni le courtisan, ni le modérateur,  ni le tribun,
ni le défenseur du peuple ; je suis peuple moi-même.

Robespierre devant les Jacobins, 27 avril 1792

Action non alignée # 13 —peuple moi-même (2)—

★ action non alignée # 13  ★ Peuple moi même ! (2)  ★ action furtive et picturale

Le 19 mai,  à l’occasion de la nuit des musées, durant la visite guidée par Jean-Marc Esvan.

Laurent Marissal  inaugure la vitrine fantôme de Robespierre. Un texte d’Hervé Leuwers inédit, des extraits des travaux de Sophie Wahnich et des passages de discours de l’avocat Révolutionnaire sont lus au public par LM et Christine Bergez. Cette action est l’occasion de lancer la revue ¬ NADA n°43 [1]

 

 


[1]    ¬ NADA est une revue-affiche imprimée à 50 exemplaires environ. Sans subvention, elle est imprimée en pure perte.¬ NADA est produite au bleu : resquilles, rapines, recouvrement du temps aliéné... ¬ NADApeut être échangée sous le manteau rue Quincampoix en cherchant les vestiges de l’imprimerie clandestine de Marat, contre une gravure de Denon, ou un exemplaire de l’Ami du peuple. ¬ NADA est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre.

 

      si  la revue peut-être mise en téléchargement depuis le site du musée du barreau, préciser :

      ¬ NADA n°43(version écran à télécharger)

 
Laurent Marissal, Vitrine fantôme de Robespierre, 2018

Laurent Marissal, Vitrine fantôme de Robespierre, 2018

 

Ombre. Au sol, une forme souligne l’absence d’une vitrine consacrée à Robespierre.

Simulacre. Au sol, une tâche grise révèle la présence fantomatique d’une vitrine consacrée à Robespierre. Ombre et simulacre. Au sol, une peinture à la mine de plomb expose la hantise d’une vitrine consacrée à Robespierre.

Cette installation discrète est la troisième d’une série d’action picturale réalisée au musée par Laurent Marissal. Cette série « la pluie fait partie du procès... » s’inscrit dans un ouvrage in progress provisoirement intitulé : LM Pinxit (IV) ita ius esto (ainsi soit le droit)

Action non alignée # 13 —peuple moi-même (2)—
Action non alignée # 13 —peuple moi-même (2)—

19 mai 2019. Inauguration de la vitrine fantôme de Robespierre. Lecture de textes de Robespierre, du texte inaugural rédigé par Hervé Leuwers pour l'occasion, d'un cut-up de textes de Sophie Wahnich (à retrouver dans ¬ NADA n°43). Avec les complicités de Cindy Geraci, d'Emmanuel Pierrat, et de Christine Bergez.

Action non alignée # 13 —peuple moi-même (2)—

Partager cet article

Repost0
12 avril 2018 4 12 /04 /avril /2018 11:44
action non alignée #  12 —ah l'art ! —

11 avril 2018. Musée du Barreau de Paris.

Action non alignée #12 : "— Ah l’art ! —", réalisée en marge du débat  entre : Hervé Leuwers, historien ) || Michel Laval, avocat || Emmanuel Pierrat, conservateur du musée.

action non alignée #  12 —ah l'art ! —

Le 12 juillet 1789,  Camille Desmoulins armé de pistolets,  apostrophee le peuple  sous les arbres du palais royal. La révolution menacée, le révolutionnaire aurait lancé un appel à l’insurrection armés, il aurait cueilli une branche du tilleul qui l’abritait pour la mettre à son chapeau en signe de ralliement, invitant la foule insurgée à se fédérer sous cette éphémère cocarde. Le récit de Camille Desmoulins n’en est pas moins pictural :

 

– Messieurs, leur dis-je, voici un commencement d'attroupement civique ; il faut qu'un de nous se dévoue, et monte sur une table pour haranguer le peuple. (…) Aussitôt je fus plutôt porté sur la table que je n'y montai (...) Voici ma courte harangue que je n'oublierai jamais : “  (...) M. Necker est renvoyé (...) : ce soir tous les bataillons suisses et allemands sortiront du Champ-de-Mars pour nous égorger. Il ne nous reste qu'une ressource, c'est de courir aux armes et de prendre des cocardes pour nous reconnaître. “ J'avais les larmes aux yeux, et je parlais avec une action que je ne pourrais ni retrouver, ni peindre. Ma motion fut reçue avec des applaudissements infinis. Je continuai : « – Quelles couleurs voulez-vous ? » Quelqu'un s'écria : « Choisissez. » « – Voulez-vous le vert, couleur de l'espérance, ou le bleu de Cincinnatus, couleur de la liberté d'Amérique et de la démocratie ? » – Des voix s'élevèrent : « Le vert couleur de l'espérance ! » – Alors je m'écriai : « -Amis ! le signal est donné (...) Puis, tirant deux pistolets de ma poche, je dis : Que tous les citoyens m'imitent ! (…)  on m'avait apporté un ruban vert ; j'en mis le premier à mon chapeau, et j'en distribuai à ceux qui m'environnaient. Depuis, je n'ai cessé de conspirer, avec Danton et Robespierre, contre les tyrans.

LE VIEUX CORDELIER n°5, Camille Desmoulins VIVRE LIBRE OU MOURIR Quintidi Nivôse, 1ère décade, l'an II de la république, une et indivisible.

 

Au musée, en 2017, un ruban vert autour de la tête et une feuille de tilleul à la boutonnière sont posés sur chacun des bustes qui jalonnent le musée.

 

Cette installation discrète est la seconde d’une série d’action picturale réalisée au musée par Laurent Marissal. Cette série « la pluie fait partie du procès... »

s’inscrit dans un ouvrage in progress provisoirement intitulé : Pinxit IV ita ius esto, (ainsi soit le droit)

action non alignée #  12 —ah l'art ! —
action non alignée #  12 —ah l'art ! —
action non alignée #  12 —ah l'art ! —
action non alignée #  12 —ah l'art ! —
action non alignée #  12 —ah l'art ! —

Partager cet article

Repost0
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 10:37
¬ NADA n°41

¬ NADA n°41

¬NADA, la no nada, un non rien, un non non. Revue épisodique, expose les actions non visibles non cachées réalisées par painterman en milieu hostile comme en Arcadie. Après Robert Linhart (cf n°38) c’est un entretien avec Anne Querrien qui nous permet de rêver au mois de mai en octobre (date de sortie de ce numéro octobre 2017)... Un numéro soixante-huitard.

Parce que : «— Ceux pour qui mai 68 n'était ni une surprise divine ni une menace extrême mais simplement une étape dans une longue lutte, ne sont pas invités aux commémorations1.» Parce que nous souscrivons plus que jamais à cette formule rédigée par le Comité d'action étudiants-écrivains en mai 68 : «— Nous poussons le refus jusqu’à refuser de nous intégrer dans des formations politiques qui se réclament de refuser ce que nous refusons. Nous refusons le programme des institutions oppositionnelles, nous refusons que notre refus, ficelé, empaqueté, porte une marque.»
 

 

1.  Jean-François Vilar, «Le temps des fossoyeurs»  in Rouge11 mai 1978.
2.  Animatrice du mouvement du 22 mars 1968, sociologue, urbaniste, auteur d’un ouvrage sur l’école mutuelle,  co-directrice des revues Chimères et de Multitudes.

 

¬ NADA n°42, portrait d'Anne Querrien

¬ NADA n°42, portrait d'Anne Querrien

Parce qu’au travers des actions non alignées c’est le programme énoncé par Félix Guattari en 1970 que nous tentons modestement de réaliser, micro groupuscule éphémère sans moyen ni désir de subvention :  «— Pourquoi les groupuscules, au lieu de se bouffer les uns les autres ne se multiplieraient-ils pas à l’infini ? A chacun son groupuscule ! Dans chaque usine, dans chaque rue, chaque école. Enfin le règne des comités de base ! Mais des des groupuscules qui accepteraient d’être ce qu’ils sont là où ils sont. Et si possible une multiplicité de groupuscules qui se substitueraient aux institutions de la bourgeoisie : la famille, l’école, le syndicat, le club sportif, etc. Des groupuscules qui ne craindraient pas, outre leurs objectifs de lutte révolutionnaire, de s’organiser pour la survie matérielle et morale de chacun de leurs membres et de tous les paumés qui les entourent… »

¬ NADA n°42, Affiche de Mai émise au nom du mouvement du 22 mars.

¬ NADA n°42, Affiche de Mai émise au nom du mouvement du 22 mars.

Et parce que sans aucune modestie nous nous éprouvons comme des enfants de mai, ceux dont parlent Deleuze & Guattari: «— Les enfants de Mai 68, on les retrouve un peu partout, ils ne le savent pas eux-mêmes, et chaque pays en produit à sa manière. Leur situation n’est pas brillante. Ce ne sont pas de jeunes cadres. Ils sont bizarrement indifférents, et pourtant très au courant. Ils ont cessé d’être exigeants, ou narcissiques, mais savent bien que rien ne répond actuellement à leur subjectivité, à leur capacité d’énergie. Ils savent même que toutes les réformes actuelles vont plutôt contre eux. Ils sont décidés à mener leur propre affaire, autant qu’ils peuvent. Ils maintiennent une ouverture, un possible. Leur portrait poétisé, c’est Coppola qui l’a fait dans Rusty James ; l’acteur Mickey Rourke explique: « C’est un personnage qui est un peu au bout du rouleau, sur la tranche. Il n’est pas le genre Hell’s Angel. Il a des cellules grises, en plus il a du bon sens. Un mélange de culture venant de la rue et de l’université. Et c’est ce mélange qui l’a rendu fou. Il ne voit rien. Il sait qu’il n’y a aucun boulot pour lui, puisqu’il est plus fûté que n’importe quel type prêt à l’engager… (Libération, 15 février 1984) » 3.  

3.  Gilles Deleuze, Félix Guattari « Mai 68 n'a pas eu lieu. […] », Chimères 2007/2 (N° 64), p. 23-24.

Le numéro est déjà épuisé, vous pouvez en commander les quelques exemplaires mais à un prix inadmissible. Les lecteurs motivés et curieux d'une autre parole sur mai 68 peuvent nous envoyer leur courriel par mail privé, on leur enverra une version pdf.

vous pouvez quand même vous abonner pour les prochains ici :

pour vous abonner

cliquez sur

l'icône paypal :

 

paypal
paypal

 

  
  

 

Partager cet article

Repost0

LAURENT MARISSAL PINXIT

Laurent Marissal, réalise

des actions picturales non visibles,

non cachées. (lire la suite)

Contact @ & Liens

.

.

éditions clandestines S.L.N.D.

Les éditions clandestines S.L.N.D. (sans lieu ni date) publient les ouvrages peints au bleu comme au vert par painterman et ses complices. Visitez l'e-shop échoppe.

  • NADA
  • Fascicule au bleu
  • PINXIT III in progress
  • Tracts

 

mise en scène et coopérations